Posez-moi ce téléphone !

Dans une vie précédente, (je suis un peu comme les chats, je sais !) quand j’étais commerciale et puis directrice commerciale, le téléphone était mon principal outil de travail : ma spécialité était d’appeler les entreprises pour leur vendre de la formation. La prospection téléphonique était la façon la plus simple et la plus rapide pour engranger du chiffre d’affaires, car je m’adressais à des personnes que je pouvais contacter efficacement par ce biais.

Quand je parle de prospection commerciale, souvent les gens pensent tout de suite à prospection téléphonique, et me disent d’emblée « apprendre à trouver des clients, je veux bien, mais je ne ferai jamais de la prospection téléphonique ».

Je les comprends, car ça demande beaucoup de temps, beaucoup d’énergie et beaucoup de courage aussi, surtout quand la personne qu’on appelle nous envoie sur les roses, mais là encore il y a des techniques pour déjouer tout ça.

Ce qu’il faut comprendre d’abord est que la prospection téléphonique est un moyen, pas une finalité.

La prospection téléphonique n’est pas un « must have », donc posez-moi ce téléphone et écoutez-moi!

Ces dernières années, on est de plus en plus sur des techniques de prospection commerciale qui se basent sur la création de lien entre les personnes : les réseaux d’entrepreneurs, les réseaux sociaux, les clubs d’affaires, le bouche à oreille, les partenariats.

Il y a des tas de techniques, il y a le blogging aussi et les newsletters, mais des fois les entrepreneurs n’arrivent pas à trouver de bons clients et ils donnent la faute à une technique de prospection.

Là n’est pas la question ! Le tout est une question de ciblage.

C’est-à-dire ?

Si vous parlez à une personne qui n’est pas vraiment concernée, ça ne marchera pas. Je vous l’assure : ça ne marchera pas, ça ne marchera jamais !

Si vous parlez à une personne qui se sent concernée par ce que vous dites, à la limite peu importe la technique de prospection vous utilisez, elle vous demandera plus de précisions et achètera vos services.

Sauf que… sauf que… Par peur de ne pas avoir suffisamment de clients, vous décidez de parler à tout le monde.

Peu de solo entrepreneurs prennent le luxe de décider avec qui ils veulent travailler.

On me dit, « j’ai peur de ne pas avoir assez de clients », « je travaille aussi avec d’autres clients, mais c’est de l’alimentaire », « le rêve serait de pouvoir avoir comme client que ces gens-là, mais je ne sais pas comment les approcher », ou encore « je les trouve où ? », « je suis trop ambitieux(euse) pour prétendre avoir des clients de ce type » etc…

Personnellement, j’ai appris que « less is more », c’est-à-dire qu’avoir moins de clients cibles différents, donne plus de valeur à mes prestations, que du coup je peux vendre plus chères.

Ça me permet de travailler avec des clients que je peux vraiment aider, qui sont vraiment investis dans cet accompagnement, et qui du coup ont des résultats.

Ceci a en plus un double effet kiss cool : le bouche-à-oreille !

C’est un cercle vertueux : alignée dans ma mission, j’aide des gens qui ont vraiment besoin de mes compétences. Je le fais avec passion car j’attire des clients avec qui j’adore travailler. Du coup, je me donne à fond. Et eux ils ont des résultats et ils en parlent.

Et vous ? Avez-vous envie aussi de travailler avec des clients que vous adorez ?

Rejoignez-moi pour une formation GRATUITE :

« 15 jours pour définir les clients avec qui je vais A-DO-RER travailler »

Pendant 15 jours je vous donnerai des actions concrètes à faire pour bien définir avec qui vous A-DO-REZ travailler et comment les attirer à vous sans effort.

Si cela vous parle, et que vous voulez avoir plus de clients avec qui vous allez adorer travailler, inscrivez-vous ici

 http://www.cafesdelareussite.com/optin/

Comments

  1. Tu as tellement raison . Ciblé est une clé majeure. Bravo pour cet article et bien hâte de débuter ton defi.

    1. Author

      Bonjour Carele ! Merci 🙂 Le ciblage c’est la clé, en effet ! J’ai hâte de te retrouver aussi pour la formation (défi). Je sens qu’on va bien travailler – et surtout avec de la bonne humeur ! Bises !

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.